Menu Content/Inhalt
4872
Home arrow Questions / Réponses arrow Les thèmes arrow Vie, mort et après
Des textes bibliques pour rendre hommage à quelqu'un de proche?

Question

Bonjour à vous, Ma grand-mère avec laquelle j'étais extrêmement proche viens de décéder, et je cherche quelques passages de la bible qui pourraient lui rendre hommage lors des funérailles à l'église. Je vous remercie d'avance de votre précieuse aide. Dieu vous bénissent.

Postée le 22-09-2010 par : M-rik

Réponse

par mcornuz

Bonjour,

 

D'abord, toutes mes sincères condoléances à vous et à toute votre famille...

C'est très beau de votre part de vouloir dire quelques versets de la Bible en mémoire de votre grand mère , voici un site qui fait des propositions de lectres bibliques ou non bibliques à l'occasion d'un décès..

http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/obseques_lectures.htm#bibliques

Vous pouvez aussi choisir un psaume (par exemple 23 ou 121), un passage de l'évangile, par exemple les Béatitudes (Mt 5) ou les paroles de Jésus sur le fait de ne pas être dans le trouble (Jean 14) ou encore l'affirmation de l'Amour de Dieu (I Jean 4) et le fait que rien, pas même la mort, ne peut nous séparer de son Amour (Romains 8)..

 Cela dépend de ce que vous voulez soligner à cette occasion! Mais je crois que l'important est,peut-être à partir d'un texte biblique, de simplement dire quelques mots personnels qui vous viennent du coeur, ce sera le plus bel hommage que vous pourrez rendre à votre grand mère.

Commentaires

2010-10-15   Henri de Vaucluse

Voici un poème qui est quelque fois lu dans les Eglises Réformées de France lors d'obsèques :

J'ai fait un rêve, la nuit de Noël.
Je cheminais sur la plage, côte à côte avec le Seigneur.
Nos pas se dessinaient sur le sable, laissant une double empreinte,
la mienne et celle du Seigneur.
L'idée me vint - c'était un songe -
que chacun de nos pas représentait un jour de ma vie.
Je me suis arrêté pour regarder en arrière.
J'ai vu toutes ces traces qui se perdaient au loin.
Mais je remarquai qu'en certains endroits,
au lieu de deux empreintes, il n'y en avait plus qu'une.
J'ai revu le film de ma vie.
O surprise!
Les lieux de l'empreinte unique
correspondaient aux jours les plus sombres
de mon existence.
Jours d'angoisse ou de mauvais vouloir ;
jours d'égoïsme ou de mauvaise humeur ;
jours d'épreuve et de doute ;
jours intenables...
jours où, moi aussi, j'avais été intenable.
Alors, me tournant vers le Seigneur, j'osai lui faire des reproches:
"Tu nous a pourtant promis d'être avec nous tous les jours!
Pourquoi n'as-tu pas tenu ta promesse?
Pourquoi m'avoir laissé seul aux pires moments de ma vie?
Aux jours où j'avais le plus besoin de ta présence?"
Mais le Seigneur m'a répondu:
" Mon ami, les jours où tu ne vois qu'une trace
de pas sur le sable,
ce sont les jours, où je t'ai porté."

Ademar de Barros, poète brésilien

Résultats 1 - 1 sur 1

 
Fil RSS des réponses

un service proposé par
questiondieu